Expérimenter une nouvelle solution de mobilité douce et alternative aux véhicules individuels dans les territoires ruraux et à faible densité, c’est le nouveau défi que s’est lancé la Fabrique des Mobilités. Afin de répondre aux objectifs du développement durable fixés par les Nations Unies, la Fabrique des Mobilités expérimente et accompagne les territoires afin d’accélérer le développement de la mobilité d’un point de vue technologique et environnemental en misant sur les « Communs » ! 

 

Les biens communs (ou “communs”) sont des ressources gérées collectivement par une communauté selon une forme de gouvernance définie par elle-même. La plupart des standards du web, le logiciel libre, les données ou la connaissance sous licence libre sont des communs.

 

Mais au fait, c’est quoi la Fabrique des Mobilités ?
Eh bien c’est un FabLab qui met en place toute une synergie autour d’un territoire d’expérimentation commun et d’une culture commune, ouverte à l’innovation pour construire des mobilités durables.

 

Après le premier projet en cours sur le l’expérimentation d’un véhicule électrique open-source, cette fois, c’est au tour de la petite reine d’être la nouvelle star de la Fabrique des Mobilités ! Aux côtés du Club des villes et territoires cyclables et Evo Pods, la Fabrique des Mobilités a lancé début 2020, un appel à manifestation d’intérêt « Partageons plus de vélos » à destination des collectivités et associations en charge de la promotion du vélo sur leur territoire.

@Christin Hume / Unsplash

 

L’usage du vélo se développe de plus en plus et les plateformes de vélo-partage font maintenant partie du quotidien de nombreux urbains grâce aux dispositifs Vélib à Paris, Vélo’v à Lyon, et tant d’autres dans les grandes agglomérations… Ces dispositifs connaissent un véritable succès, ils sont avantageux en termes de temps et de confort par rapport aux voitures individuelles et aux transports en commun. Et avant tout, ils offrent une liberté totale de déplacement ! Cependant, même dans des villes plus petites et des territoires peu denses, son usage peut répondre à des besoins concrets de mobilité peu coûteuse et respectueuse de l’environnement.

 

Par ailleurs, aujourd’hui, plus d’un million de vélos sont mis au rebut chaque année en France, alors que le plus souvent, une simple action de maintenance pour réparer les pièces d’usure classiques permettrait de les remettre en circulation. Face à ces deux constats, le projet « Partageons plus de vélos » de la Fabrique des Mobilité propose de réutiliser les vélos disponibles, pour les transformer en service de vélos partagés, dans des territoires à faible ou moyenne densité, en collaboration avec les acteurs locaux (Emmaüs, recycleries, ateliers de réparation de vélos participatifs, organismes de réinsertion professionnelle, etc.). 

 

Parmi les candidatures, les trois territoires retenus pour être accompagnés par la FabMob et ses partenaires sont les suivants : la communauté d’agglomération de Blois, Aix-les-Bains et le département de l’Hérault. Leur soutien consiste à la mise en place d’un service de vélos partagés en libre-service. L’expérimentation débutera l’automne prochain, pour une durée de 18 à 36 mois. Cette démarche solidaire et citoyenne offre de nombreux avantages, elle valorise les actions de l’économie circulaire comme le recyclage des vélos, le faible coût d’investissement, la mise en place d’un partenariat durable entre les associations locales et la collectivité. Et sur l’aspect sociétal, elle favorise le développement d’une activité de service ancrée dans le territoire, soutenue par des associations locales (ESS), et enfin, elle participe à l’implication et la participation citoyenne des futurs usagers.

 

La FabMob souhaite ainsi faire des émules, et au terme de cette expérimentation, que son modèle puisse se démultiplier dans toutes les communes de France !

 

Vous pouvez télécharger leur dossier de présentation ici.

 

Pour en savoir plus :

La Fabrique des Mobilités

 

Sources :


Rédigé par Cécile Ravaux – StoryMaker

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend