La première édition de Strasbourg Mini Maker Faire s’est déroulé les 27 et 28 mai derniers. Organisé par le collectif AV.LAB sur la presqu’il André Malraux, cette édition présentait une cinquantaine de Makers répartis entre une zone intérieure dans l’enceinte du Shadok et une zone extérieure le long du quai André Malraux. 

Retour sur cette édition ensoleillée !

©Bartosch Salmanski (www.128db.fr)

À peine arrivé, on est immédiatement plongé dans l’univers de Maker Faire. À l’entrée du site le Dragon Begue Wax accueille les visiteurs au milieu des Bidulos, de grandes structures aériennes réalisées par l’association Arachnima. Thomas Bischoff, plasticien a conçu un manège à soucoupe et une Grande roue miniature avec des roues de vélos. Ces créations ingénieuses déambulent dans les rues et proposent aux plus jeunes une expérience surprenante.

 

©Bartosch Salmanski (www.128db.fr)

©Bartosch Salmanski (www.128db.fr)

Dans le village des domes on retrouve Leroy Merlin et leur incontournable atelier de soudure. Petits et grands s’initient à l’électronique est assemblant les composants d’un badge lumineux à l’effigie de Makey notre mascotte.

Un peu plus loin, Ludo le forgeron de l’association F.E.R a quitté Nantes le temps d’un week-end pour transmettre sa passion et son savoir-faire au jeune strasbourgeois. Succès assuré !

©Bartosch Salmanski (www.128db.fr)

Une fois à l’intérieur, on découvre le forum où se tiennent les conférences.

Au programme du samedi 27 mai :

  • 11h  / Christelle Le Delliou du Vaisseau : Comment introduire les compétences du XXIème siècle dans les musées et centre de science ?
  • 14h  / Yannick Omnès : Intérêt de l’impression additive pour les entreprises et par contre coup, pour le grand public
  • 15h  / Table ronde et échanges entre Catherine Trautmann, Lorène Garcia et Anne-Sophie Acomat : Parcours de femme dans un monde de makers !
  • 16h  / Table ronde (Paul Chantereau du collectif Bellastock et Etienne Delprat…) : Upcycling & DIY Architecture
  • 17h / Sommet citoyen : Les lieux participatifs et contributifs citoyen

Au programme du dimanche 28 mai :

  • 11h / Alain Brégy : Blockchain, une révolution… mais une révolution de quoi ?
  • 14h  / Armand Ngaketcha : La santé connectée : Risques et espoirs?
  • 15h  / Gauthier Kihn : L’homo-sapiens d’hier à demain – Introduction au transhumanisme
  • 16h / Pascal Moutet : Fablab et plateforme de gestion Fabmanager
  • 17h  / Gilles Auberger – Lean Startup

©Bartosch Salmanski (www.128db.fr)

©Bartosch Salmanski (www.128db.fr)

Parmi la cinquantaine de projets présentés nous avons rencontré Débora « Mlle Mirabelle » qui réalise de superbes objets décoratifs à partir de mailles de tricot. Elle nous confie qu’après avoir réussit à faire mourir un cactus elle s’est résignée à ne plus avoir de plante. Depuis elle les fabrique en laine. Grâce à son savoir-faire et sa créativité Débora propose aujourd’hui tout une gamme d’objets dans laquelle il est difficile de faire un choix.

 

©Bartosch Salmanski (www.128db.fr)

Un peu plus loin nous rencontrons l’Association Française de Transhumanisme. Arnaud nous a alors expliqué son engagement pour défendre le transhumanisme pour tous. « Le transhumanisme peut nous permettre de vivre mieux et plus longtemps, nous voulons que chacun puisse en profiter ». Devant lui, on retrouve les ouvrages de Didier Corneille et Marc Roux, deux auteurs francophones qui étudient et alimentent le sujet et que nous avions accueillis à Maker Faire Paris en 2015. Le transhumanisme bien qu’encore obscure pour beaucoup d’entre nous, sera très certainement l’un des plus grands sujets de controverses et de fantasmes des prochaines années.

©Bartosch Salmanski (www.128db.fr)

Les FabLabs, pierre angulaire du mouvement des Makers sont également à l’honneur. La Shadok où se déroule Stransbourg Mini Maker Faire abrite tout au long de l’année le AVLab, le Fablab de Strasbourg, qui pour l’occasion est mobilisé par ses équipes pour confectionner les affiches et les badges d’accès de l’événement. Tout est produit sur place, en direct. Voilà l’avantage d’avoir un tel équipement au milieu de l’événement. Brice et Camille du nouveau FabLab de Carmaux tiennent aussi un stand pour présenter leur FabLab et leur programme de formations. Camille nous explique aussi comment elle a conçu Vita Mirror, un miroir connecté qui peut par exemple afficher la météo ou votre planning de la journée dès le matin pendant que vous vous brossez les dents.

©Bartosch Salmanski (www.128db.fr)

De nombreux ateliers étaient proposés pour tous les ages, de la programmation à la forge en passant par la couture et les arts tout était réunit pour se découvrir une nouvelle passion.. Nous avons ainsi retrouvé les Petits Débrouillards de Starsbourg qui invitaient les visiteurs à découvrir la conception d’applications pour Smartphone grace au logiciel MIT App Inventor. Le vaisseau, centre de loisir de Starsbourg était aussi présent pour animer des ateliers à découvrir en famille, comme la conception collaborative d’une réaction en chaine.

La première édition de Strasbourg Mini Maker Faire s’est ainsi imposée comme une éditions incontournable. Le travaille du collectif AVLab a été remarquable tant dans la qualité de la programmation que dans leur capacité à organiser de grands événements.

Le rendez-vous pour l’année prochaine est déjà prit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *