Depuis quelques années, les entreprises ont transformé progressivement leur paysage organisationnel en faisant évoluer leurs services de Recherches et Développement vers l’innovation interne. De nombreux grands groupes se sont alors équipés de nouveaux dispositifs innovants : les laboratoires de fabrication numérique – appelés également les fab labs internes. Leurs avantages sont multiples ! Au-delà de familiariser les ingénieurs des entreprises aux nouvelles technologies, ces fab labs leur permettent d’imaginer et de créer de nouveaux procédés de production à moindre coût, de réaliser du prototypage, d’apporter une nouvelle dynamique au travail de conception, de créativité  et d’exploration au sein des sociétés. 

 

Mickaël Desmoulins est le Co-Fondateur de Fab&Co. Voici son histoire.  Expert Intrapreneuriat et Open Innovation pour Renault, Mickaël fonde et manage le Renault Creative Lab, le premier fab lab corporate de l’alliance Renault-Nissan puis devient vite le coordinateur du réseau interne (rassemblant aujourd’hui 15 labs à l’international) et d’écosystèmes innovants externes.

 

Dès 2014, les choses s’enchaînent naturellement. Son idée : favoriser l’émergence de l’intelligence collective en rassemblant les différents responsables de labs internes au sein d’un même réseau. Mickaël co-crée alors un premier collectif d’innovation B2B associatif, baptisé Fab&Co. Son but : faciliter leurs échanges entre membres, leurs interactions et répondre à des problématiques communes. Riche d’une communauté grandissante, six ans plus tard, le réseau rassemble aujourd’hui une quarantaine d’entreprises, dont le Groupe Seb, Airliquide, Atlantic, Safran, Thales Aliena Space, AirFrance, DGA-T, Altran, Hager, le Groupe Renault, OnePoint ainsi que des fablabs tournés vers l’industrie comme ICI Montreuil et Usine IO et des fablabs tournés vers l’éducation et l’entrepreneuriat comme le CESI, Polytechnique ou l’EM Lyon.

  

 

 

L’association Fab&Co a pour mission de mettre en place un vivier de compétences diverses, de favoriser la veille, l’échange de bonnes pratiques, le partage de techniques de fonctionnement agiles et l’organisation d’événements. Elle a également pour but de promouvoir les ateliers de fabrication numérique, les tiers-lieux professionnels à vocation business. Fab&Co devient la plateforme de référence de partage des ressources industrielles et permet ainsi, aux adhérents de monter de nouveaux projets spécifiques ensemble. 

 

Fonctionnant avec les outils et méthodes de communication collaboratives, les membres du réseau interagissent pour se partager les meilleurs conseils ou avis sur la création de technologies spécifiques pour chaque entité et ses problématiques propres. Outre le fait de contribuer à l’amélioration des performances économiques des entreprises, le réseau Fab&Co est le vecteur de valeurs et d’intentions communes. 

 

Du business aux valeurs et intentions du bien commun

 

En cette période particulière de pandémie, l’association permet aux entreprises de contribuer à la solidarité citoyenne. Alors que de nombreux fab labs investissent leurs ressources pour aider les centres hospitaliers en fournitures médicales, Fab & Co vient de mettre en place un open badge, nommé ‘Covid-19 Buster’ pour valoriser les collaborateurs participants – ou ayant participé à des actions de lutte contre le COVID-19, en lien avec les projets menés par leur lab ou fab lab d’entreprise. 

 

Si vous souhaitez obtenir ce badge, voici les 4 types de contributions retenues :

  • Apport de compétences permettant de répondre aux besoins d’un projet
  • Coordination de projets identifiés par le lab de l’entreprise
  • Conception numérique de pièces, d’outils ou de systèmes
  • Réalisation de pièces au moyen d’outils de fabrication numérique

 

 

 

 

En accord avec Fab&Co et le créateur du badge, Mickael Fagot, collaborateur Renault, Maker Faire France va proposer le petit frère de ce badge à l’ensemble des makers qui oeuvrent contre le covid 19.

Les membres de Fab&Co et l’équipe de Maker Faire France se rencontrent régulièrement sur les événements qu’ils organisent notamment des visites de fab labs ou à l’occasion des événements Maker Faire. Nous partageons ensemble l’ADN des Makers, la communauté, l’entraide qui dépassent les frontières de l’entreprise.

Selon Mickaël, qu’il s’agisse des citoyens ou des entreprises, la société avance progressivement de l’âge du numérique vers l’âge des communs, guidée par une culture Maker commune forte : celle d’imaginer, de créer, de contribuer et de partager ensemble.

 

Plus d’info sur le réseau : http://fabandco-asso.com/

 


Rédigé par Cécile Ravaux – Story Maker 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend