Le fablab est un lieu d’innovation citoyen, un espace ouvert à tous, dont la motivation première est d’apprendre par le faire. Il a pour vocation de favoriser l’émergence de compétences dans une dynamique articulant l’autonomisation et la solidarité. Souvent monté de manière associative, au cœur d’une économie en transition orientée vers le collaboratif, la création d’un fablab nécessite de nombreuses ressources techniques, sociales et matérielles. Son développement repose souvent sur un soutien de mécènes publics et privés nécessitant un haut niveau d’expertise et d’ingénierie administrative. Autant dire qu’il faut s’armer de patience… En réponse à cet écueil et afin d’accompagner l’émergence des fablabs, le « Réseau Français des FabLabs » a vu le jour en 2015. Il œuvre en facilitant la mutualisation des ressources, en intervenant comme médiateur ou appui au développement dans des situations difficiles, en aidant la coordination des structures et la diffusion des bonnes pratiques, tant dans l’utilisation de ces nouveaux lieux d’innovations technologiques et sociales, que dans la facilitation de leur intégration partout en France ! 

 

 

 

Grâce à une véritable expertise fondée sur les retours d’expériences de plus de 149 fablabs adhérents – On n’en dénombrait que 80 l’année dernière ! – C’est aussi un vecteur indispensable pour informer de l’importance de ces espaces sur tous les territoires. Le RFFLabs permet aujourd’hui de mutualiser les ressources des Fablabs français et de créer des connexions entre chacun. 

Ses missions valorisent la diversité des structures auprès des institutions nationales et internationales ainsi qu’auprès des partenaires privés ou publics et du grand public. Riche de sa diversité, il regroupe des Fablabs privés, d’entreprises, d’universités et d’écoles avec des activités dans les domaines de la santé, de la technologie, de l’enseignement, de la recherche et du développement, etc.  

Le RFFLabs est aussi un espace de création de ressources pour la communauté. Pour ce faire 7 groupes de travail coordonnent les initiatives diverses de l’écosystème autour des thématiques suivantes : l’inclusion et le handicap, l’écologie et l’agriculture, la documentation, l’enseignement et la recherche, la francophonie, l’art et la culture, la structuration nationale des communs et la protection de leurs travailleurs.

 

Aussi, le RFFLabs représente désormais le premier réseau de médiation numérique privé de France. Il s’appuie sur la charte de la FabFoundation en l’adaptant au contexte national. Il fournit les ressources et les outils pour que chaque Fablab mette en place des initiations d’apprentissage par le FAIRE, que ce soit pour les scolaires ou pour lutter contre l’illectronisme en rendant l’univers numérique accessible aux personnes qui en sont éloignées. 

 

Ce sont de grandes missions qui ont conduit le RFFLabs à être reconnu comme l’instance de référence en France et dans le monde, pour communiquer et défendre les valeurs des Fablabs français auprès des institutions publiques et privées. 

 

A ce jour, le RFFLabs par le biais de son Conseil Scientifique, a publié un « Livre Blanc des Fablabs » et l’équipe d’animation du Réseau organise deux rendez-vous incontournables pour permettre la rencontre entre tous les acteurs de l’écosystème et la diffusion des bonnes pratiques. Une rencontre avec tous les publics au FabLab Festival de Toulouse et le séminaire stratégique du Réseau, OctoberMake, sans machines ni public.  

 

Simon Laurent, Président du Réseau Français des Fab Labs depuis 2018, a rejoint le Réseau après avoir co-créé le Fablab de « l’Atelier des Beaux Boulons » en 2014, puis créé le Tiers-Lieu « Les Riverains » en 2017 à Auxerre. Passionné par le mouvement maker, il sera à Maker Faire Paris et présentera une conférence dimanche 24 novembre à 15h. Pour tout comprendre sur les Fablabs de France, venez dialoguer avec lui sur le stand et participez à une animation des plus atypiques, une grande tradition au RFFLabs : la WikiWar !

 

Tout savoir sur le Réseau Français des Fab Labs, cliquez ici. 

 

Rédigé par Cécile Ravaux – Story Maker

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *