Derrière Le Moulin Digital se cache Louis, 28 ans, diplômé en Ingénierie mécatronique (mécanique & électronique). Curieux et accro au bricolage depuis son plus jeune âge, Louis est entré dans le monde des makers grâce à sa passion du Surf et du Longboard Skate.

Il nous raconte son projet…

 

« Fan de glisse, j’avais envie de fabriquer et de décorer mes propres Longboard et Surf en bois à l’aide d’une découpe laser. Malheureusement ma planche ne rentrait pas dans une graveuse Laser tel qu’on en trouve en FabLab. J’ai donc commencé à réfléchir à la création d’une machine de gravure et de découpe laser de grandes dimensions mais compactable et transportable, réalisable à un coût abordable

Mon appartement, de 20m², m’imposait de pousser la réflexion au-delà d’un châssis traditionnel trop encombrant. J’ai donc eu l’idée d’une machine qui se déplace sur le support et c’est ainsi qu’est né le Laserbot 1.0 que j’ai pu réaliser comme projet d’étude.

 

Vidéo du prototype

 

Le projet a ensuite évolué vers le Laserbot 2.0 avec un châssis en bois découpé au laser, dans l’esprit RepRap laser. Mais à la réflexion, fabriquer une machine en bois qui brûle du bois m’a semblé relativement dangereux ! Le Laserbot 3.0 a donc vu le jour avec un châssis aluminium et des pièces imprimées en 3D. Il est Open-Source et disponible en ligne. Mais il est également disponible monté et opérationnel pour les professionnels qui souhaiteraient l’acquérir (moulindigital.com)

En 2014, j’ai eu la chance de participer à l’organisation de Maker Faire Paris en tant qu’assistant de production stagiaire. Cette première expérience Maker Faire m’a permis de faire une plongée dans l’univers des makers. J’ai pu y découvrir et rencontrer des personnes qui inventent et qui créent des choses par eux-mêmes. Ces créations sont d’autant plus intéressantes qu’elles sont  personnelles. Le maker fabrique avec ses contraintes, avec ce qu’il a sous la main, avec les technos qu’il maîtrise mais surtout avec passion. Je pense que c’est ce mix qui crée le « Think out of the Box ».

Les makers créent par passion et leurs projets sont parfois uniquement animés pour et par l’amour du Faire, pour défendre une idée, rendre hommage ou s’amuser. Faire devient un art !

 

A force de bricoler ma machine et fabriquer des choses avec, je me suis pris de passion pour l’artisanat et l’art numérique. J’aime beaucoup l’idée que l’on peut, avec un PC (ou Linux… voir Mac mais restons sérieux J) et la machine qui convient, fabriquer à peu près tout !

Désormais, équipé d’une fraiseuse numérique, d’une imprimante et de mon fidèle Laserbot, je souhaite passer encore plus de temps à créer. Que ce soit pour fabriquer mes propres produits ou pour aider les gens à réaliser ce qu’ils imaginent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *