Si comme moi, vous vous rappelez de cette pub télé avec un lapin rose qui jouait des cymbales plus longtemps que ses camarades… Hé bien, je suis fière de vous annoncer que je l’ai retrouvé ! 🙂 Et en version 3.0 chez deux Géo Trouvetout ! Pas si fous que ça, puisqu’ils sont à l’initiative d’un projet que je vais partager avec vous et qui devrait éveiller vos consciences éco-responsables.

 

Il n’y a pas de hasard. Il y a 5 ans, Cédric Carles rencontre Thomas Ortiz, deux profils au premier abord différents, mais avec une ambition commune : Changer le monde ou du moins, participer activement à la transition énergétique en oeuvrant pour le développement des énergies renouvelables.

 

Cédric est spécialisé en Design d’utilité publique, fondateur de l’Atelier21, lieu d’expérimentation de projets d’éco-conception, d’innovation verte et sociale. Thomas, quant à lui, est ingénieur et artiste, formé à la fois à l’Institut National Polytechnique de Grenoble et aux Beaux-Arts. Deux graines de talents qui se battent pour un monde plus beau, plus vert, plus positif et contre la précarité énergétique.

 

En 2015, les deux compères ne perdent aucune énergie pour fonder une plateforme web de recherche participative sur l’histoire du stockage énergétique :  www.paleo-energetique.org.

 

Ça veut dire que tout le monde peut y participer et y apporter sa contribution ! En open source, le site rassemble alors les connaissances et inventions abandonnées ou oubliées de l’histoire énergétique. L’objectif : Ressusciter ces inventions pour imaginer les innovations énergétiques de demain. Rien ne se perd, tout se recycle, même dans le domaine merveilleux des idées !

 

Saviez-vous qu’en Hollande, des voitures électriques en autopartage ont été expérimentées dès les années 1970 ? C’est le genre d’information que l’on trouve sur le site. Traduit en 5 langues, la plateforme propose aujourd’hui plus de 70 inventions et réunit une communauté de plus de 90 chercheurs.

 

C’est ainsi que Cédric et Thomas voient arriver sur la plateforme un nouveau projet :  Le régénérateur de piles. Une idée oubliée des année 80 qui fait le bonheur de nos deux acolytes. Les piles alcalines représentent 33 000 tonnes de déchets chaque année, dont seulement ⅓ est recyclé. Elles sont jetées bien qu’elles contiennent encore ⅓ de leur énergie. Considérées comme à usage unique, nos deux joyeux inventeurs, Cédric et Thomas souhaitent redonner vie à cette ancienne idée et la rendre accessible à tous.

 

Regen Box Maker Faire France

 

Histoire de la RegenBox

Ce régénérateur open source, capable de ‘recharger’ tout type de pile, a été découvert par un paléo-chercheur, qui fut le premier à le fabriquer en s’inspirant d’un brevet déposé par le chimiste autrichien Karl Kordesch. Co-inventeur de la pile alcaline sèche, Kordesch a démontré qu’il était possible de recharger ces piles, considérées à tort comme à usage unique, et donc jetables. Il a commercialisé dans les années 1980 une pile alcaline à 25 vies ainsi que son chargeur, sous la marque Rayovac. Après avoir été prototypé, le système s’est avéré capable de régénérer non seulement les piles alcalines, mais pourrait également recharger les piles rechargeables Ni-MH, en un temps plus long mais en étant moins agressif pour les composants.

 

La ré-invention folle de la RegenBox

Fin 2017, grâce à une campagne de financement participatif, Cédric et Thomas récoltent 10 000 €  afin de pouvoir proposer 100 kits d’assemblage électronique en mode DIY pour tester la puissance des piles, puis mettent en place la 1ère communauté de Bêta-testeurs. Les 100 premiers participants reçoivent ainsi un boîtier en kit à monter eux-mêmes avec quatre piles de marques différentes. À eux de les régénérer et de les tester via la RegenBox et de transmettre à l’association les résultats : Longévité des piles, nombre de réutilisations possibles, etc.. Objectif : Identifier les plus robustes pour en faire bénéficier la communauté, déjà composée de 500 personnes quelques semaines plus tard. Vous pouvez rejoindre cette communauté de bêta-testeurs et vous aussi participer à cette belle aventure! Vous repartez avec des piles régénérées !

https://regenbox.org/

RegenBox - Maker Faire France
Cédric nous explique : “On ne parle pas de recharge, mais bien de régénération : La pile ne peut pas retrouver sa capacité initiale. On pense qu’on pourrait la régénérer jusqu’à dix fois, ce qui permettrait de récupérer jusqu’à trois fois sa durée de vie initiale. Reste à confirmer, en testant la RegenBox à large échelle.”

De plus, ces deux super-héros de l’énergie ont remporté le Prix du public de MAKE IT HAPPEN, mené par le web mag Soon Soon Soon, Ulule et  WoMa. Il récompense les défis innovation durable, conforts et espaces publics, bien-être et nature.

Ce projet sera également un outil pédagogique et un moyen de sensibilisation à une utilisation différente des piles, afin de réduire la quantité de déchets électroniques. À plus long terme, ils souhaitent pouvoir propager ce projet à l’international, notamment en Afrique et en Asie où l’utilisation des piles alcalines est importante et le pouvoir d’achat moins élevé.

Pleins de projets depuis ce début d’année :

Station E située à Montreuil, finance la recherche grâce à la fête!! Un espace dédié à l’Art et aux Sciences participatives, et bien évidemment à l’éco-conception ! Il s’agit de la 1ère friche alimentée à 100% en énergie renouvelable. Suivez leurs actus ici.

Vous êtes fan de Cédric et Thomas (comme moi) :

Foncez voir la frise paléo-énergétique sur le stockage qui reste en exposition permanente à Villette Makerz ou retrouvez le site en cliquant ici.

 

Un livre sortira en septembre : “Rétrofutur : une contre-histoire des innovations énergétiques”, l’aboutissement de 4 années de recherche participative !

 

En Novembre, l’équipe sera évidemment présente pour la Maker Faire Paris !!!

 

Leur mantra :

“ La recherche ne se passe pas juste dans les labos des industries, c’est aussi une question citoyenne dans laquelle chacun à un rôle à jouer”.

 

Rédigé par Cécile Ravaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *